Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas de poliomyélite à poliovirus sauvage de type 1 en Afghanistan Médecine des voyages

Publié le 15 juil. 2018 à 12h28

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le ministère de la santé d'Afghanistan a notifié le 2 juillet 2018 un nouveau cas de poliomyélite ce qui porte à 9 de nombre de cas confirmés dans le pays depuis le début de l'année.

Ce nouveau cas a été enregistré dans le village de Pir Mohammad, dans le district de Nad Ali, dans la province méridionale d'Helmand. Le patient est un garçon de 4 ans, non vacciné, qui a présenté des troubles paralytiques.

Le virus responsable de ce cas est un poliovirus sauvage de type 1 (PVS1).

Le ministère a lancé une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans 27 des 34 provinces du pays.

 Des rapports récents ont signalé que l'analyse d'échantillons environnementaux en Afghanistan a détecté 2 échantillons environnementaux positifs PVS1 : 1 collecté le 28 mai 2018 dans la province de Kandahar et 1 dans le district de Jalalabad, dans la province de Nangarhar, également le 28 mai 2018. 

Vaccination des voyageurs : vérification du statut vaccinal avant tout départ à l'étranger

Pour les personnes résidant ou voyageant d'un des pays où circulent de manière active des poliovirus sauvages (Afghanistan et Pakistan) ou des poliovirus dérivés de souches vaccinales (Nigéria, Pakistan), la recommandation est d'administrer une dose de vaccin inactivé VPI ou de vaccin vivant atténué oral VPO bivalent, dans les 4 semaines à 12 mois précédant le voyage. Le but est ici de renforcer l'immunité mucosale intestinale et de réduire le risque d'excrétion de poliovirus.

Cependant, certains pays exempts de poliomyélite peuvent exiger des voyageurs en provenance de pays infectés , qu'ils soient vaccinés ou qu'ils reçoivent l'administration d'une dose supplémentaire de vaccin contre la poliomyèlite, dans le but d'éviter l'importation de virus.

Une mise à jour de la liste des pays à risque de poliomyélite et des recommandations vaccinales a été réalisée par l'Organisation mondiale de la santé en mai 2018.

Source : Promed.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :