L'Indonésie signale de nouveaux cas de polio d'origine vaccinale Médecine des voyages

Publié le 16 jan. 2024 à 17h30

Biographie

Médecin biologiste.

En Indonésie, en décembre 2023, le ministère de la santé a signalé deux nouveaux cas de poliovirus circulant dérivé d'une souche vaccinale de type 2 (PVDVc2), ce qui porte à six le nombre de cas recensés depuis octobre 2022, a déclaré le 11 janvier 2024 l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'un des patients est une fillette de 6 ans originaire de la province de Java central qui s'était récemment rendue sur l'île de Madura, dans la province de Java oriental. Ses symptômes de paralysie flasque aiguë ont commencé le 21 novembre. Elle avait reçu deux doses de vaccin antipoliomyélitique oral bivalent. Le séquençage génétique suggère que son infection est liée à un virus qui a été identifié dans un cas précédent dans la province de Java Ouest en mars 2023.

L'autre patient est un garçon d'un an originaire de l'île de Madura, dans un district voisin de celui où s'est rendue la jeune fille. Ses symptômes de paralysie ont commencé le 22 novembre et il avait reçu quatre doses de vaccin antipoliomyélitique oral bivalent.

Certaines zones où des cas récents ont été signalés ont une couverture vaccinale sous-optimale. L'OMS précise qu'il n'y a pas de zones difficiles d'accès, mais que les barrières socioculturelles sur l'île de Madura contribuent à l'hésitation vaccinale, notamment la peur des effets indésirables et des injections multiples, et parfois des raisons religieuses.

Sur les quatre autres cas indonésiens signalés depuis octobre 2022, trois se trouvaient dans la province d'Aceh et le dernier dans l'ouest de Java. La détection du PVDVc2 dans au moins deux sources différentes à au moins deux mois d'intervalle, toutes deux ayant des liens génétiques, montre des preuves de transmission communautaire, a déclaré l'OMS. L'agence a ajouté que les autorités indonésiennes procédaient à une recherche active des cas et redoublaient d'efforts pour renforcer la vaccination. À la demande du gouvernement, l'OMS a approuvé la mise à disposition de 20 millions de doses du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2, le vaccin de nouvelle génération conçu pour enrayer les flambées impliquant le PVDVc2.

Source : Organisation mondiale de la Santé