Nouveau virus de la grippe A (H3N2) (mise à jour)

Publié le 3 jan. 2012 à 08h42

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au cours des dernières semaines, un nouveau variant du virus de la grippe A(H3N2), maintenant appelé A(H3N2)v, a été identifié aux États-Unis. Le virus de la grippe A(H3N2)v est un virus d'origine porcine qui possède aussi des gènes provenant des oiseaux et des êtres humains, et qui infecte habituellement les porcs.

Le Centre for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis a répertorié 12 cas d'infection humaine par le virus A(H3N2)v depuis juillet 2011. Selon le CDC, la plupart de ces infections ont provoqué des troubles respiratoires légers résolutifs ; trois personnes, toutes souffrant de problèmes de santé sous-jacents, ont été hospitalisées, mais se sont rétablies par la suite.

Les premiers cas d'infection par le virus A(H3N2)v étaient associés à un contact avec des porcs, mais les cas les plus récents ne l'étaient pas, ce qui suggère que le virus A(H3N2)v peut maintenant se transmettre, de façon limitée, de personne à personne.

Aucun cas de grippe A(H3N2)v n'a été observé en dehors des Etats-Unis, cependant, comme pour tous les nouveaux variants de souches de virus grippal, la surveillance du virus A(H3N2)v au niveau mondial doit être renforcée.

Il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe et de prendre les précautions habituelles, comme se laver régulièrement les mains et tousser ou éternuer dans le bras afin d'éviter de transmettre la grippe à son entourage.

Source : Agence de la santé publique du Canada.