Grippe : les vaccins « inactivés » et « vivants atténués » auraient une efficacité équivalente chez l’adulte

Publié le 7 avr. 2013 à 15h06

Biographie

MD, PhD, ancien directeur scientifique de l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), Brétigny sur Orge, France.

Habilitation à diriger les recherches.

Enseignant à l’Ecole du Val-de-Grâce, à l’université d’Aix-Marseille, à l’Institut de formation en soins infirmiers Saint Joseph, Marseille.

Expert auprès de Santé publique France, de la Haute autorité de santé (HAS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC).

Membre du Comité de protection des personnes (CPP) Sud-Ouest et Outre-mer II.

Liens d'intérêt

Absence de lien avec l’industrie pharmaceutique.

Aucune participation à des études cliniques de médicaments ou vaccins.

Déclaration établie le 2 janvier 2012, mise à jour le 21 septembre 2021.

On dispose contre les virus de plusieurs types de vaccins, qui se répartissent en deux catégories : les uns, inactivés ou tués, ne contiennent que des fragments de virus et ne sont pas infectieux, les autres, vivants, contiennent des virus infectieux dont la virulence a été atténuée de façon à ce qu'ils ne produisent pas de maladie. Dans le cas général, les vaccins vivants sont plus efficaces car ils stimulent l'immunité comme le fait l'agent pathogène correspondant. Ils peuvent être difficiles à mettre au point et à conserver, et ils présentent aussi plus de contre-indications, particulièrement en cas de déficit immunitaire ou de grossesse chez le sujet à vacciner ou parmi ses proches (risque de transmission).

Actuellement, cinq vaccins grippaux inactivés et un vaccin vivant (Fluenz®) sont commercialisés en France. Le vaccin Fluenz® s'administre par voie nasale et non pas par injection ; il possède une autorisation de mise sur le marché européenne (AMM) pour les enfants ou adolescents âgés de 24 mois à 17 ans. Aux Etats-Unis, ce vaccin porte le nom de Flumist® : il peut être administré jusqu'à l'âge de 49 ans et est produit par le laboratoire MedImmune.

Une étude rétrospective menée chez des militaires américains âgés de 18 à 49 ans et vaccinés trois années consécutives soit avec un vaccin trivalent inactivé, soit avec un vaccin vivant, indique que les deux types de vaccin ont eu une efficacité comparable sur la survenue de syndromes infectieux évoquant la grippe (« influenza-like illness ») entre 2006 et 2009. Si ces résultats sont confirmés, ils pourraient représenter un argument en faveur de l'extension aux adultes de l'autorisation européenne de mise sur le marché (AMM) du vaccin antigrippal vivant. L'utilisation chez les adultes pourrait contribuer éventuellement à vaincre les réticences d'une partie de la population, qui refuse les injections.

Source : Christopher J. Phillips, Tabitha Woolpert, Carter Sevick, Dennis Faix, Patrick J. Blair, and Nancy F. Crum-Cianflone. Comparison of the Effectiveness of Trivalent Inactivated Influenza Vaccine and Live, Attenuated Influenza Vaccine in Preventing Influenza-Like Illness Among US Military Service Members, 2006–2009. Clinical Infectious Diseases 2013:56, 11-19.