L'épidémie de grippe affecte fortement les personnes âgées - Le plan ORSAN activé

Publié le 18 fév. 2015 à 17h34

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Bientôt le pic

L'épidémie de grippe est intense cette saison mais son pic devrait être atteint dans les prochains jours. Le taux d'incidence des consultations pour syndromes grippaux a continué a augmenté la semaine dernière, mais à un rythme plus faible. Il se rapproche des 1 000 cas pour 100 000 personnes en une semaine. 

Quels sont les virus de la grippe en cause cette année ?

L'épidémie est dominée par le sous-type A(H3N2), qui représente 61 % des souches isolées. Les autres virus en cause sont le sous-type A(H1N1) (13 %), des virus A non sous-typés (7 %) et des virus B (13 %).

Cette année, les virus A(H3N2) se distribuent en deux groupes : un groupe de virus proches de la souche utilisée cet hiver dans le vaccin et un second groupe de virus, différents de la souche vaccinale.

Des formes graves fréquentes chez les personnes âgées 

Le nombre de passages aux urgences pour grippe a augmenté la semaine dernière de 6 % par rapport à la semaine précédente, et le nombre d'hospitalisations de 24 %. Cette augmentation concerne surtout les personnes de 65 ans, qui représentent 50 % des personnes hospitalisées pour grippe. 

La semaine dernière, 245 cas graves ont été signalés, portant à 728 le nombre total de cas graves notifiés depuis le début de la saison hivernale. La majorité de ces personnes avaient un facteur de risque de grippe compliquée et ont été infectés par un virus grippal de type A ; seulement 20 % d'entre eux étaient vaccinés.

Les services hospitaliers sont débordés. Pour faire face à l'ampleur de l'épidémie, le plan national ORSAN Epidémie (Organisation de la Réponse du système de SANté en situations sanitaires exceptionnelles) a été activée par le ministère de la santé le 19 février 2015. 

Nombreux foyers d'infections respiratoires aiguës dans les collectivités de personnes âgées

On observe pas seulement une augmentation des cas graves chez les personnes âgées, mais aussi une augmentation des cas groupés d'infections respiratoires aiguës en collectivité. Cet hiver, 745 foyers ont été déclarés dans des collectivités de personnes âgées, au lieu de 371 lors de l'hiver précédent. Un foyer sur deux est dû à la grippe et cette proportion augmente au cours des dernières semaines. L'Institut de veille sanitaire précise que si la couverture vaccinale contre la grippe est en moyenne de 83 % chez les résidents, elle n'est que de 24 % pour le personnel qui les prend en charge.

Sources

  •  Institut de veille sanitaire ;
  •  Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes :  activation du Plan ORSAN.