Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Cas de paralysie flasque dus a une souche de poliovirus dérivé du vaccin antipoliomyélitique en Inde Médecine des voyages

Publié le 17 jan. 2016 à 17h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Inde, les autorités sanitaires ont notifié en 2015 deux cas de paralysie flasque chez des enfants (dont 1 à New Delhi) dus à une souche de poliovirus dérivé du vaccin antipoliomyélitique (VDPV), alors que le pays est exempt de poliomyélite à souches sauvages depuis 5 ans.

Le King Institute of Preventive Medicine à Chennai a détecté un VDPV chez 151 échantillons parmi 10 559 échantillons de selles testés.

Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) contient un virus vaccinal atténué qui se réplique dans l'intestin pendant une courte période et assure le développement de l'immunité. Les virus vaccinaux sont excrétés dans les selles de la personne vaccinée jusqu'à 6 semaines après une dose.

Le poliovirus circulant dérivé de la souche vaccinale, comme le poliovirus sauvage (PVS), a le potentiel de provoquer une paralysie chez les individus non vaccinés ou partiellement vaccinés.

Source : Promed.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE

Référence principale :