Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

L'épidémie de diphtérie échappe à tout contrôle dans les camps de réfugiés de Rohingya au Bangladesh Médecine des voyages

Publié le 3 jan. 2018 à 09h39

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages ( depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Bangladesh, à Cox's Bazar, depuis que l'épidémie de diphtérie a été documentée chez des réfugiés Rohingyas venant du Myanmar, plus de 2.500 cas suspects ont été identifiés, dont 27 décès liés à la maladie. D'une manière générale, cette population présente une faible couverture vaccinale. Elle est de plus atteinte de malnutrition et a un accès limité à l'eau potable et aux installations sanitaires.

Les trois quarts des cas sont âgés de moins de 15 ans.

Au 26 décembre, 109.487 enfants de 6 semaines à moins de 7 ans ont été vaccinés avec un vaccin pentavalent et 102.383 enfants âgés de 7 à 15 ans ont été vaccinés avec un vaccin bivalent diphtérie-tétanos.

De nouveaux centres de traitement et d'isolement contre la diphtérie ont été ouverts récemment pour augmenter la capacité de traitement des patients suspectés de diphtérie.

L'Organisation mondiale de la santé soutient la riposte nationale en organisant une vaste campagne de vaccination pour tenter de freiner la propagation de l'infection.

Les conditions rencontrées dans les camps favorisent la propagation de la maladie. Certains affirment que le nombre de cas pourrait doubler tous les 3 à 5 jours.

Source : Outreak News Today.


Maladie : Diphtérie

Vaccins : BOOSTRIXTETRA DTVax HEXYON Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE Vaccin Diphtérique et Tétanique adsorbé

Référence principale :