Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Situation épidémiologique de la diphtérie dans les Amériques Médecine des voyages

Publié le 31 août 2018 à 08h55

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Le 25 août 2018, depuis le début de l'année, 3 pays de la région des Amériques (Colombie, Haïti et République bolivarienne du Venezuela) ont notifié des cas confirmés de diphtérie

En Colombie 

Entre le11 mars et le 11 août, 8 cas de diphtérie ont été confirmés, dont 2 importés du Venezuela et 6 autochtones dans des zones à forte concentration de populations migrantes vénézuéliennes :

  • tous les cas confirmés sont des hommes ; 
  • 6 sont vénézuéliens, 2 sont des ressortissants colombiens ; 
  • l'âge médian des cas est de 20 ans (âge compris entre 3 et 37 ans) ; 
  • aucun des cas n'avait d'antécédents vaccinaux connus pour la diphtérie ;
  • l'apparition des symptômes se situait entre le 2 janvier et le 8 juillet 2018 ;
  • sur les 8 malades diagnostiqués 3 sont décédés (létalité 38 %).

Les cas ont été notifiés par 2 départements limitrophes du Venezuela : La Guajira (5 cas) et Norte de Santander (3 cas). Tous ont été confirmés par des critères cliniques, épidémiologiques et biologiques.

En Haïti

L'épidémie se poursuit, entre le 4 août 2014 et le 11 août 2018, 653 cas, cumulés, probables, dont 100 décès, ont été notifiés. Pour le Ministère haïtien de la santé publique et de la population, un cas probable de diphtérie est défini comme toute personne, de tout âge, qui présente une laryngite, pharyngite ou amygdalite avec des fausses membranes adhérentes sur les amygdales, le pharynx et / ou les fosses nasales, associé à un œdème du cou :

  • 223 cas ont été confirmés (219 par laboratoire et 7 par lien épidémiologique) ;
  • le taux de létalité parmi les cas confirmés en laboratoire est de 23 % en 2015, 39 % en 2016 et 8 % en 2017 et en 2018.
  • le nombre de cas probables signalés en 2018 jusqu'à la semaine 34 est supérieur de 28% au nombre total de cas signalés en 2017 et de 115 % supérieur à celui signalé en 2016 en raison de la sensibilité accrue du système de surveillance national. 

Le 20 août,  depuis le début de l'année, 249 cas probables ont été notifiés, dont 56 cas confirmés (51 en laboratoire et 5 en lien épidémiologique). Au cours de la même période, 20 décès ont été signalés (4 confirmés en laboratoire, 5 confirmés par lien épidémiologique, 9 sans échantillons de laboratoire viables et 2 sous enquête). 

  • l'âge des patients varie de 0 à 78 ans, avec 66 % des moins de 15 ans ; 
  • 61 % étaient des femmes, alors qu'en 2015, 2016 et 2017, cette proportion était respectivement de 56 %, 50 % et 58 %.

Parmi les 56 cas confirmés en 2018 : 

  • 39 % ont moins de 15 ans (tranche d'âge 2 à 33 ans) ;
  • 57% sont des femmes ; 
  • en 2015, 2016 et 2017, la proportion de femmes était respectivement de 63%, 54% et 53% ;
  • 46% des cas probables et 43% des cas confirmés ont été signalés par le Département de l'Ouest. 

Au Venezuela

L'épidémie de diphtérie qui a débuté en juillet 2016 reste active. Le 11 août, depuis le début de l'épidémie, 1 992 cas suspects ont été notifiés.

  • 324 cas suspects ont été notifiés en 2016, 1 040 cas en 2017 et 628 cas en 2018 ; 
  • 1217 cas ont été confirmés (470 en laboratoire et 747 en lien épidémiologique)  ;
  • 168 décès liés ont été notifiés (17 en 2016, 103 en 2017 et 48 en 2018) ; 
  • le taux de létalité cumulé parmi les cas confirmés est de 14 %.

En 2018, 20 entités fédérales ont notifié des cas confirmés dans tous les groupes d'âge, mais le groupe le plus touché est celui des personnes âgées de 1 à 49 ans, le taux d'incidence le plus élevé étant celui des 10 à 14 ans. 

Conseils de l'Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé

  • L'Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé (OPS / OMS) recommande aux États membres de poursuivre leurs efforts pour assurer une couverture vaccinale supérieure à 95% avec les doses primaires et de rappel et utiliser des stratégies pour atteindre une couverture adéquate dans toutes les entités territoriales.
  • L'Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé souligne que les populations les plus à risque sont les enfants de moins de 5 ans non vaccinés, les écoliers, les agents de santé, le personnel militaire, les communautés de prisonniers et les personnes en contact avec un grand nombre de personnes sur une base quotidienne. 
  • L'Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé recommande aux États membres de renforcer leurs systèmes de surveillance pour la détection précoce des cas suspects afin de commencer à traiter les cas en temps opportun et à assurer le suivi des contacts, ainsi qu'à maintenir un approvisionnement en antitoxine diphtérique. 

Bien que les voyageurs ne courent pas de risque particulier d'infection diphtérique, il est recommandé aux autorités nationales de rappeler aux voyageurs se rendant dans les zones touchées par les épidémies de diphtérie avant le voyage de se vacciner conformément au programme national de vaccination établi dans chaque pays. Si plus de cinq ans se sont écoulés depuis leur dernière dose, une dose de rappel est recommandée.

La vaccination est essentielle pour prévenir les cas et les épidémies, et une prise en charge clinique adéquate réduit les complications et la mortalité. 

Rappels sur la diphtérie :

La diphtérie est une maladie hautement contagieuse due à une Corynébactérie du complexe diphtheriae (Corynebacterium diphtheriae, Corynebacterium ulcerans, Corynebacterium pseudotuberculosis). Ces trois espèces de bactéries sont aptes à produire la toxine diphtérique. Cette toxine est essentiellement la responsable des manifestations cliniques. 

Le mode de transmission se fait par voie aérienne lors de contacts directs avec des malades ou des porteurs sains par l'intermédiaire d'aérosols émis par la toux et les éternuements.

La période d'incubation de la diphtérie est habituellement de 2 à 5 jours. Le symptôme le plus caractéristique de cette maladie est la présence de « fausses membranes » blanchâtres au niveau des amygdales ou de la plaie. L'angine diphtériqueest la forme habituelle de la maladie. Elle est caractérisée par une pharyngite, de la fièvre, une tuméfaction du cou et une céphalée. Dans certains cas la toxine peut conduire à une paralysie du système nerveux central ou bien du diaphragme et de la gorge entraînant la mort par asphyxie.

Les voyageurs à destination des pays où la diphtérie est endémique doivent vérifier leur statut vaccinal avant le départ. Les réfugiés qui manquent de preuves d'une vaccination contre la diphtérie doivent être considérés comme non protégés.

Les signalements de cas de diphtérie dans plusieurs pays du monde semblent de plus en plus fréquents. Ainsi, récemment, une épidémie de grande importance est en cours au Venezuela, des cas ont été déclarés au Pakistan, en Malaisie, à Haïti, au Myanmar, en Inde,  au Viet Nâm, aux Philippines...

Plusieurs cas de diphtérie ou de tétanos ont été rapportés récemment en Europe, en Espagne, en Belgique, en Norvège ou en France.  Ces cas sont survenus chez des enfants non vaccinés, dont les parents, voire les médecins, ont été influencés par des mouvements anti-vaccinaux. 

Il existe un vaccin efficace, obligatoire pour les enfants et les professionnels de santé. La primo-vaccination est obligatoire chez l'enfant à 2, 4 et 11 mois, elle est suivie de rappels à 6 ans, 11-13 ans, 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis tous les 10 ans.

Le voyageur peut vérifier si la vaccination contre la diphtérie lui est recommandée ou non en utilisant le système expert de MesVaccins.net.

Références 

1. Vaccin contre la diphtérie : prise de position de l'OMS - août 2017 disponible ici

2. Rapport final de la 3ème réunion ad hoc du Groupe consultatif technique (TAG). Réunion virtuelle ad hoc, 19 mars 2018; disponible ici.

Source : Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé.


Maladie : Diphtérie

Vaccins : BOOSTRIXTETRA DTVax HEXYON Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE Vaccin Diphtérique et Tétanique adsorbé VAXELIS

Référence principale :