Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Détection d’un poliovirus sauvage de type 1 dans l’environnement en Iran Médecine des voyages

Publié le 27 mai 2019 à 09h49

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le 9 mai 2019, le Réseau mondial de laboratoires de lutte contre la poliomyélite (GPLN) a notifié à l'Organisation mondiale de la santé la détection du poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) dans un échantillon d'eaux usées environnementales prélevé le 20 avril 2019 dans le district de Konarak, province du Sistan-Baluchistan, en Iran.

Le virus n'a été détecté que dans un échantillon environnemental et, à ce jour, aucun cas de paralysie associé n'a été détecté.

La province touchée a une frontière commune avec la province du Baloutchistan au Pakistan et une partie de la région du Sud en Afghanistan.

Le séquençage génétique a confirmé que le virus isolé était le plus étroitement lié au WPV1 actuellement en circulation dans la région de Karachi (province du Sindh) au Pakistan.

Le dernier cas de polio sauvage autochtone confirmé par un laboratoire en provenance d'Iran a été signalé en 1997. De 1998 à 2000, des cas de poliovirus sauvages ont été importés du Pakistan et de l'Afghanistan. Aucun cas de poliomyélite n'a été confirmé depuis 2001. 

Vaccination des voyageurs : vérification du statut vaccinal avant tout départ à l'étranger

Pour les personnes résidant ou voyageant d'un des pays où circulent de manière active des poliovirus sauvages (Afghanistan et Pakistan) ou des poliovirus dérivés de souches vaccinales (Nigéria, Pakistan), la recommandation est d'administrer une dose de vaccin inactivé VPI ou de vaccin vivant atténué oral VPO bivalent, dans les 4 semaines à 12 mois précédant le voyage. Le but est ici de renforcer l'immunité mucosale intestinale et de réduire le risque d'excrétion de poliovirus.

Cependant, certains pays exempts de poliomyélite peuvent exiger des voyageurs en provenance de pays infectés , qu'ils soient vaccinés ou qu'ils reçoivent l'administration d'une dose supplémentaire de vaccin contre la poliomyélite, dans le but d'éviter l'importation de virus.

Source : Organisation mondiale de la santé.


Maladie : Poliomyélite

Vaccins : BOOSTRIXTETRA HEXYON IMOVAX POLIO Infanrix hexa INFANRIXQUINTA INFANRIXTETRA PENTAVAC REPEVAX REVAXIS TETRAVAC-ACELLULAIRE VAXELIS

Référence principale :