La poliomyélite en 2019 Médecine des voyages

Publié le 13 jan. 2020 à 11h03

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

En 2019, le Pakistan et l'Afghanistan ont notifié 156 cas de poliovirus sauvage de type 1 (Pakistan 128 cas, Afghanistan 28 cas). C'est 123 cas de plus qu'en 2018 où il a été notifié 33 cas.Poliovirus dérivé d'un vaccin circulant (PVDVc) : 

Au total, 249 cas de PVDVc ont été notifiés dans 17 pays.

Parmi ces 249 cas de PVDVc :

  • 8 cas de PVDV1c ont été signalés au Myanmar (6 cas), aux Philippines (1 cas), en Malaisie (1 cas).
  • 241 cas de PVDVc2 ont été notifiés en Angola (86 cas), en République démocratique du Congo (63 cas), au Nigéria (18 cas), en République centrafricaine (17 cas), au Pakistan (12 cas), au Ghana (11 cas) et aux Philippines. (10 cas), Bénin (6 cas), Éthiopie (5 cas), Somalie (3 cas), Togo (4 cas), Chine (1 cas), Tchad (3 cas), Zambie (1 cas) et Niger (1 cas).
  • Aucun cas de PVDV3c n'a été notifié.

Le 24 octobre 2019, une commission indépendante d'experts a conclu que le poliovirus sauvage de type 3 (WPV3) avait été éradiqué dans le monde..

La Région européenne de l'OMS est restée sans infection à poliovirus depuis 2002. Les vaccins antipoliomyélitiques inactivés sont utilisés dans tous les pays de l'Union européenne ou l'Espace économique européen (UE/EEE).

Selon l'OMS, la Roumanie et deux pays voisins, la Bosnie-Herzégovine et l'Ukraine, restent à risque d'épidémie de poliomyélite. En effet, la couverture vaccinale des populations de ces pays est insuffisante pour garantir l'absence de diffusion de la poliomyélite en cas d'importation de poliovirus sauvage ou de l'émergence de PVDVc.

Selon le même rapport, 15 autres pays de l'UE/EEE courent un risque intermédiaire d'épidémies de poliomyélite persistantes, suite à l'importation de poliovirus sauvage ou à l'émergence du PVDVc en raison de performances de programme sous-optimales et d'une faible immunité de la population.

La circulation continue du poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) dans trois pays montre qu'il existe un risque permanent que la maladie soit importée dans l'UE/EEE.

La survenue inquiétante d'épidémies de poliovirus dérivé d'un vaccin circulant (PVDVc), qui n'apparaissent et ne circulent qu'en raison du manque d'immunité contre la polio dans la population, montre le risque potentiel de propagation internationale.

Pour limiter le risque de réintroduction et de transmission durable du PVS1 et du PVDVc dans l'Union européenne ou l'UE/EEE, il est essentiel de maintenir une couverture vaccinale élevée dans la population générale et d'augmenter le recours à la vaccination dans les poches des populations sous-immunisées.

L'European Centre for Disease Prevention and Control approuve les recommandations temporaires de l'OMS en ce qui concerne les citoyens de l'UE/EEE qui résident dans ou des visiteurs à long terme (> 4 semaines) dans des pays présentant un risque potentiel de propagation internationale.

Sources : European Centre for Disease Prevention and Control ; Global Polio Eradication Initiative.