L'épidémie de poliomyélite au Soudan atteint désormais 21 cas Médecine des voyages

Publié le 17 sept. 2020 à 22h16

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Ministère fédéral de la santé (FMoH) du Soudan a déclaré 21 cas confirmés de poliomyélite à poliovirus d'origine vaccinale (PVDVc2) dans 10 États.

Le premier cas a été signalé au Darfour Sud au mois de mars. Les cas sont tous liés au PVDVc2 actuellement en circulation au Tchad. L'enquête initiale sur les deux premiers cas a indiqué que ces cas étaient liés aux PVDVc2 du groupe d'émergence CHA-NDJ-1, détecté pour la première fois en octobre 2019 et circulant actuellement au Tchad et au Cameroun, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le gouvernement prévoit deux campagnes nationales de vaccination ayant pour objectif de protéger 8,6 millions d'enfants de moins de cinq ans contre la polio. La première campagne débutera le 4 octobre et la seconde se déroulera au cours de la première semaine de novembre.

Le dernier cas de poliovirus sauvage signalé au Soudan remonte à mars 2009 et le pays a été déclaré exempt de poliomyélite à virus sauvage en 2015 par l’OMS.

Source : Outbreak News Today.