Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Vers la fin de l'activité grippale saisonnière en Europe

Publié le 1 mai 2012 à 15h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

La saison 2011-2012 de la grippe dans l'Union Européenne (UE) a commencé tardivement et n'a pas connu une progression géographique importante à travers l'Europe. La décroissance de la transmission a commencé au début du moi de mars 2012.

Voici la situation à la semaine n° 16 (du 16 au 22 avril 2012) :

  • Presque tous les rapports des pays ont signalé une activité grippale de faible intensité et des tendances décroissantes ou stables.
  • 24,1 % de 315 spécimens sentinelles testés étaient positifs pour le virus de la grippe, poursuivant ainsi la tendance à la baisse observée depuis fin février 2012.
  • Le nombre absolu de virus détecté est en diminution par rapport aux années précédentes, mais la proportion de virus B a augmenté très tôt au cours de cette saison.

Ainsi la saison grippale 2011-2012 semble se terminer. Cependant, bien que diminuant, le pourcentage d'échantillons de grippe positifs et les tendances épidémiologiques montrent que les virus grippaux circulent encore dans un certain nombre de pays de l'UE. Même en baisse, le pourcentage d'échantillons positifs pour le virus de la grippe et aussi les tendances épidémiologiques montrent que les virus de la grippe circulent encore dans les pays de l'UE.

En France, la fin de l'activité épidémique de grippe a été déclarée le 11 avril 2012. La distribution des virus dans la population générale, étudiée à partir des prélèvements réalisés par le Réseau des Grog (Groupes régionaux d'observation de la grippe), a permis d'identifier 1.421 virus grippaux depuis le début de la surveillance au cours de la dernière saison hivernale. Ces virus se répartissent de la façon suivante :

  • 95 % de virus grippaux de type A : 70 % A(H3N2), 3 % A(H1N1)pdm09, 22 % A non sous-typés. Parmi les virus A(H3N2), une circulation majoritaire de virus antigéniquement variants par rapport à la souche vaccinale A/Perth/16/2009 est observée. 
  • 5 % de virus grippaux de type B, la plupart appartenant au lignage B-Yamagata.

Tous les isolats testés sont sensibles aux inhibiteurs de la neuraminidase.

Toujours pour cette saison 2011-2012, la surveillance épidémiologique rapporte en France métropolitaine un total de 314 cas graves, c'est-à-dire ayant nécessité une hospitalisation en service de réanimation. Environ la moitié de ces cas sont survenus chez des personnes âgées de 65 ans et plus, les autres cas concernant surtout la tranche d'âge des 15-64 ans et celle des moins de 4 ans. La plupart des patients (80 %) qui ont été victimes d'une forme grave de grippe présentaient au moins un facteur de gravité justifiant d'une recommandation vaccinale. Rappelons à ce sujet que le système expert de MesVaccins.net permet, après validation d'un questionnaire contextuel à l'âge et au sexe, de détecter ces facteurs de risque, dont la liste est régulièrement réajustée par les autorités sanitaires en fonction des données disponibles.

Source : European Centre for Disease Prevention and Control, Institut de veille sanitaire.


Maladie : Grippe saisonnière

Vaccins : AGRIPPAL FLUARIX FLUENZ IMMUGRIP INFLUVAC MUTAGRIP PREVIGRIP TETAGRIP VAXIGRIP

Référence principale :