Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Composition des vaccins grippaux pour la saison 2013-2014 dans l’hémisphère Nord : changement de la souche vaccinale B

Publié le 11 mar. 2013 à 21h44

Biographie

- Qualité : Docteur en médecine, biologiste médical (DES biologie 1992).
- Activité principale : biologiste médical, médecin de centre international de vaccinations
- Spécialités médicales : microbiologie, virologie, vaccinologie.

Liens d'intérêt

- Membre de commissions et comités :
Commission des maladies infectieuses et des maladies émergentes (Haut Conseil de la santé publique, 2017- en cours)
Comité technique de vaccinations (Haut Conseil de la santé publique, 2007-2017)
Groupe vaccins (ANSM, 2016-en cours)
- Liens avec l'industrie :
DPI consultable sur le site HCSP : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/Personne?clef=2329 Rémunérations directes par l’industrie : non.
A titre familial : aucun lien.

Comme chaque année en février, l'Organisation mondiale de la santé a présenté les virus qui doivent entrer dans la prochaine composition des vaccins contre la grippe saisonnière dans l'hémisphère Nord.

Ces recommandations ont été définies à partir des virus ayant circulé dans les deux hémisphères au cours de la saison 2012-2013.

Activité grippale saisonnière

De septembre 2012 à janvier 2013, les virus grippaux A(H1N1)pdm09 ont circulé à de faibles niveaux, à l'exception de flambées régionales déclarées en décembre et janvier dans de nombreux pays d'Europe du nord, d'Europe centrale et de l'ouest et en Algérie. Dans l'hémisphère sud, l'activité du virus A(H1N1)pdm09 a été soutenue dans quelques pays d'Afrique centrale et d'Amérique du Sud.

Des épidémies généralisées liées au virus A(H3N2) ont été observées en novembre 2012 au Canada et aux Etats Unis, et en décembre et janvier en Europe. Une forte activité régionale liée à ce virus a été notifiée au Cameroun en octobre 2012, au Cambodge de septembre 2012 à janvier 2013.

L'activité du virus grippal B a été soutenue dans de nombreuses régions : Amérique du Nord, Mexique, Argentine, Europe, Algérie et Australie.

Caractéristiques antigéniques et génétiques des virus de la grippe saisonnière récents

Les virus grippaux A(H1N1)pdm09 ayant circulé sont restés homogènes sur le plan antigénique et étaient apparentés au virus vaccinal A/California/7/2009.

La majorité des virus A(H3N2) récemment isolés chez l'homme étaient analogues sur le plan antigénique aux virus de référence A/Victoria/361/2011 et au virus A/Texas/50/2012. Néanmoins, le virus A/Texas/50/2012 confère une meilleure protection en raison de modifications antigéniques qui sont survenues dans les virus vaccinaux de type A/Victoria/361/2011 précédents, du fait de leur adaptation à la propagation sur œufs.

Les virus grippaux de type B appartiennent à deux lignées : les virus de la lignée B/Yamagata/16/88,  qui ont circulé dans de nombreuses régions du monde, et les virus de la lignée B/Victoria/2/87, qui ont prédominé en Australie et en Chine.

Composition recommandée des vaccins grippaux pour la saison 2013-2014 dans l'hémisphère Nord

Au cours de la saison 2013-2014, il est recommandé d'utiliser des vaccins contenant les souches suivantes :

  • Virus A(H1N1) type A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 (le virus de la dernière pandémie).
  • Virus A(H3N2), analogue antigéniquement au virus prototype A/Victoria/361/2011 propagé sur culture cellulaire. L'OMS précise qu'il est recommandé d'utiliser le virus A/Texas/50/2012 (voir ci-dessus).
  • Virus B/Massachusetts/2/2012 (lignée B/Yamagata/16/88).

Les vaccins grippaux quadrivalents, contenant deux virus grippaux B, contiennent les trois virus ci-dessus et une souche de type B/Brisbane/60/2008 (lignée B/Victoria/2/87).

A noter qu'actuellement aucun vaccin grippal quadrivalent n'est disponible en Europe.

Source : Organisation mondiale de la santé.