Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Deux nouveaux arrêtés précisent les vaccinations que les sages-femmes peuvent pratiquer

Publié le 21 août 2016 à 22h02

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Dans un article précédent, nous avions rapporté la publication du décret n° 2016-743 du 2 juin 2016, qui précise les conditions de prescription, de réalisation des vaccinations et de transmission de l'information au médecin traitant.

Le décret n° 2016-743 donne aux sages-femmes le droit de prescrire et de pratiquer les vaccinations de l'entourage, dès la grossesse de la mère et pendant la période de huit semaines qui suit l'accouchement, conformément au calendrier des vaccinations mentionné à l'article L. 3111-1 du code de la santé publique. L'entourage comprend les personnes vivant dans le même domicile que l'enfant ou fréquentant régulièrement ce domicile, ou étant chargées de sa garde régulière.

Ce décret est maintenant complété par deux arrêtés du 8 août et du 12 août 2016 modifiant l'arrêté du 22 mars 2005, qui fixe la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer.

L'article 1 concerne les vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer chez les femmes : à la liste précédente est maintenant ajoutée la vaccination contre la varicelle. Par ailleurs, on note une modification dans le libellé de la vaccination contre la coqueluche, qui ne précise plus l'utilisation d'un vaccin coquelucheux acellulaire.

L'article 2 stipule que les sages-femmes sont autorisées à vacciner les personnes de l'entourage de l'enfant ou de l'entourage de la femme enceinte contre les maladies suivantes :  

  1. Rubéole, rougeole et oreillons ; 
  2. Tétanos ; 
  3. Diphtérie ; 
  4. Poliomyélite ; 
  5. Coqueluche ; 
  6. Hépatite B ; 
  7. Grippe ;
  8. Infections invasives à méningocoque C ;  
  9. Infections invasives à Haemophilus influenzae de type b.

Pour réaliser ces vaccinations, les sages-femmes peuvent utiliser des vaccins monovalents ou combinés.

Un article supplémentaire a été introduit (article 3). Cet article précise que la pratique des vaccinations par les sages-femmes est conforme au calendrier des vaccinations (article L. 3111-1 du code de la santé publique).

Source : Journal officiel de la République Française.


Maladies : Coqueluche Diphtérie Grippe saisonnière Haemophilus influenzae b Hépatite B Méningocoque C Oreillons Poliomyélite Rougeole Rubéole Tétanos Varicelle