L'Institut de veille sanitaire met en place un dossier actualisé en ligne sur la couverture vaccinale

Publié le 18 mar. 2012 à 18h13

Biographie

- Professeur agrégé du Val-de-Grâce, professeur invité à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 12 avril 2023.

L'Institut de veille sanitaire (InVS) a publié sur son site internet un nouveau dossier consacré à la couverture vaccinale et comportant différentes rubriques : questions-réponses, enquêtes, calendriers vaccinaux, rôle de l'InVS dans l'évaluation de la couverture vaccinale, sources de données et couvertures vaccinales déterminées à ce jour, liste de publications et de sites internet de référence.

Ce dossier a été mis en place par l'Unité “maladies à prévention vaccinale et couverture vaccinale” de l'InVS, dont les objectifs sont les suivants :

  • générer des estimations de couverture vaccinale couvrant l'ensemble des tranches d'âge et des vaccins recommandés ou obligatoires, de manière fiable et réactive ;
  • générer des données de surveillance régulière pour toute maladie pour laquelle une vaccination est inscrite dans le calendrier vaccinal afin d'en mesurer l'impact et de proposer, le cas échéant, des modifications des stratégies vaccinales ;
  • fournir au Comité technique des vaccinations (instance chargée de proposer des recommandations vaccinales sous la houlette du Haut Conseil de la santé publique) les données permettant d'évaluer l'impact a priori de l'introduction d'un nouveau vaccin dans le calendrier vaccinal, en particulier des données épidémiologiques mais également des estimations des effets indirects à travers des modélisations mathématiques et du ratio coût-efficacité à travers des évaluations médico-économiques ;
  • contribuer aux travaux d'expertise portant sur les différentes mesures de contrôle, hors vaccination, des maladies couvertes par l'unité (antiviraux, dépistage, antibioprophylaxie...) ;
  • contribuer à l'élaboration de conduites à tenir pour identifier, investiguer ou contrôler les phénomènes épidémiques ou plus généralement anormaux pour les maladies couvertes par l'unité.

La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné. Sa mesure est nécessaire pour savoir si le programme de vaccination est correctement appliqué.

La loi du 9 août 2004 comporte deux objectifs relatifs à la couverture vaccinale. L'objectif 42 préconise d'atteindre ou de maintenir (selon les maladies) une couverture vaccinale d'au moins 95 % aux âges appropriés à un horizon quinquennal. La vaccination contre la grippe fait l'objet d'un objectif séparé, l'objectif 39. Il s'agit d'atteindre une couverture vaccinale d'au moins 75 % à un horizon quinquennal, dans tous les groupes cibles : personnes souffrant de certaines affections de longue durée (ALD), professionnels de santé, personnes âgées de 65 ans ou plus et depuis 2011 les femmes enceintes à partir du second trimestre de la grossesse et les personnes obèses. En 2011, la plupart des vaccinations pour lesquelles des données de couverture vaccinale étaient disponibles n'avait pas atteint les objectifs fixés par la loi.

La loi du 9 août 2004 confie également à l'InVS la mission de suivre et d'évaluer la couverture vaccinale pour tous les vaccins et dans tous les groupes cibles. La réalisation de ce travail s'effectue à partir de différentes sources de données. L'analyse de données collectées régulièrement ou issues d'enquêtes ponctuelles permet de suivre la progression de la couverture vaccinale au cours du temps. Ces données sont mises à jour régulièrement, publiées dans différents supports et communiquées dans des congrès scientifiques. On peut ainsi retrouver sur le site de l'InVS les données de couverture vaccinale contre la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche, Haemophilus influenzae de type b, l'hépatite B, la rougeole, les oreillons et la rubéole, le pneumocoque, le méningocoque C, les papillomavirus humainsla grippela fièvre jaune en Guyanele méningocoque Bla varicelle et la grippe pandémique.

L'évaluation et le suivi de la couverture vaccinale s'effectuent en partenariat avec différentes institutions et fait l'objet de collaborations au niveau européen, notamment avec le Centre Européen de Contrôle des Maladies (ECDC). Cette évaluation doit s'adapter à l'évolution des recommandations vaccinales, qui sont révisées annuellement et publiées dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH), la revue de l'InVS.

Source : Institut de veille sanitaire.